Registres de l'Academie

Ein Projekt an der Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften

Seitensuche

Seiteninhalt

Protokoll des 03. Juni 1779

Assemblée publique Du Jeudi 3 Juin
Présens:

Le Secretaire perpetuel a fait l’ouverture de la séance par un Discours rélatif aux circonstances.

Il a rapporté que la Classe de Philosophie Spéculative avoit adjugé le Prix Sur la Question de la force primitive et substantielle à un Mémoire Latin dont la devise étoit: Non semper ea sunt quae videntur: decipit frons prima multos. Le billet cacheté ayant été ouvert, on y a trouvé: Josephus Pap de Fagaras, A. L. M. Philosophiae Doctor, Ecclesiae Reformatae SaxopolitanaeV. D. Minister, à háh-város en Transylvanie.

L’accessit a été accordé avec beaucoup d’éloges à un Mémoire Allemand, qui avoit pour Devise, Inquirendo proficimus.

Le Prix fondé par feu M. Eller, Conseiller Privé et Directeur de la Classe de Physique, qui avoit été renvoyé jusqu’à présent, et qui concernoit la classification des végétaux fondée Sur la Différence de leurs racines, a été adjugé à un Mémoire français, ayant pour devise Hic segetes, illic veniunt felicius uvae; Arborei foetus alibi, atque injussa virescunt Gramina ... Virg. Georg. Lib. I.

Le nom renfermé dans le billet cacheté étoit celui de MrAmoreux fils, Docteur en Medecine de la faculté de Montpellier, et Membre de diverses Sociétés savantes.

Les billets cachétés des Pieces qui avoient concourus ont été brûles.

La Classe de Philosophie expérimentale a proposé une nouvelle Question pour l’année 1782. Elle roule sur la culture des herbes et des plantes suivant la différence des terroirs. On en donnera l’énonce dans le Programme qui va être publié.

Le Sécretaire perpétuel a présenté les Commentaires Sur les Institutions militaires de Vegece, par M. le Comte Turpin de Crissé, et l’Eloge de Mylord Maréchal par M. d’Alembert.

Il a lu l’Eloge de M. Sulzer.

Mr de Castillon a terminé la séance en présentant et en expliquant un Ouvrage de méchanique, fort ingénieusement inventé et fort artistement exécuté par M. Catel, Assesseur de la Justice françoise de Berlin. C’est une sphere automate, qui indique non seulement avec beaucoup de précision les heures, les jours et les mois, mais qui tourne aussi toutes les 24 heures sur elle-même, et décline, par un double mouvement, des Poles de la Terre, successivement au Nord et au Sud de 23 1/2 degrés, dans les mêmes proportions et progressions, suivant lesquelles le Soleil s’éloigne, ou se rapproche de l’Equateur; indiquant de plus l’heure et la méridienne de tous les points de la Terre. On ne la remonte que tous les huit jours.